FDTS#8 In Time Jazz : Groove à 360 degrés !

par Babel

AdnMusicProd s’associe avec Fais Découvrir Ton Son pour vous livrer régulièrement des interviews d’artistes indés !

La musique à laquelle In Time Jazz adhère est celle d’un cocktail de groove orienté vers le molotov : le poing levé vers des champs d’influences divers et variés, pour une musique énergique à 360 degrés, prête à faire exploser les cadres et les critères.
Prendre plaisir à faire bouger les spectateurs en agitant les morceaux issus de leurs deux premiers CDs, tel est le slogan pour lequel In Time Jazz s’est engagé à manifester.

L’idée d’In Time Jazz voit le jour en 2010 dans l’esprit d’une section rythmique avide de création. Le temps au projet de mûrir, il atteint sa forme finale deux ans plus tard, enrichi d’un guitariste et d’un saxophoniste. Cette stabilité acquise permet l’enregistrement d’un premier CD auto-produit, que va défendre le groupe le long d’une année de concerts dans la région de Strasbourg. De première partie en première partie, la formation se consolide et fait ses preuves puis, la musique évoluant, élabore un 2ème opus, lui aussi auto-produit, durant l’été 2013.
 
In Time Jazz s’oriente vers le groove, principalement instrumental mais avec renforts de vocoder, samples et autres featurings, complété d’influences variées (electro, funk, rock, punk). C’est par sa philosophie et non dans ses aspects conventionnels que le jazz trouve sa place au sein de la musique du groupe, qui se veut débridée, électrique et résolument ouverte à toutes les oreilles. Celle-ci a vocation à se produire sur des scènes de « musiques actuelles » (où la musique instrumentale a sa place). Cette originalité que le groupe défend est accompagnée d’une démarche d’autoproduction et d’indépendance autant d’un point de vue sonore que visuel.

Salut In Time Jazz !

Salut !

En quelques mots, parlez nous de vos premiers pas dans le monde de la musique ? Qu’est ce qui vous a motivé à faire de la musique ?

Nous avons tous les 4 commencé la musique enfants ou ados. Certains d’entre nous ont baigné dans une famille de musiciens. Avec le groupe on a trouvé une super énergie qui nous motive à aller le plus loin possible. On aime le concept de « groupe à l’ancienne » plutôt que celui de « projet solo », et on s’attache au travail en commun. Notre ambition est vraiment de faire découvrir notre univers à un maximum de gens, d’élargir notre public parce qu’on pense avoir une position à défendre

Quel est votre parcours ? premières scènes, premiers enregistrements ?

On s’est principalement fait des contacts grâce aux jams qui aident à rencontrer plein de monde. En fait, le milieu de la musique à Strasbourg est assez petit et au fil du temps tout le monde finit par se connaître. Matthieu le batteur et Louis le bassiste se sont rencontrés au stage de musique de Schirmeck et ont décidé de former le groupe en trio. Le guitariste actuel Raph est venu remplacer l’ancien l’année suivante, ils s’étaient rencontrés lors de jams sessions à Strasbourg, puis la formation a intégré Rémi, saxophoniste rencontré au Conservatoire de jazz de Strasbourg. Le premier concert de In Time Jazz (1ere version en trio) c’était au Grillen à Colmar en 2011, mais dans notre formation actuelle c’était à WolfiJazz en 2012. On avait enregistré quelques démos en trio, mais en quartet nous en sommes à 2 CDs auto-produits, dont le dernier (360° Music Era) est sorti au mois d’octobre 2013.

Et si on parlait de vos influences musicales ?

Nous sommes 4 membres, avec chacun ses propres références, ce qui donne un aspect très éclectique à notre musique, au sein de laquelle le groove sert de fondement. Ça va de Frank Zappa à George Clinton, de Bérurier Noir à Ez3kiel, de Mingus à Rage Against the Machine, de Daft Punk à Richard Bona ou de Magma à Jamiroquai...Du coup, en mixant toutes ces influences, ça donne quelque chose que l’on appelle du Groove à 360 degrés (l’idée nous a été soufflée par un spectateur après un concert). Certains disent que nous sommes dans la même mouvance que Guillaume Perret & the Electric Epic ou que Médéric Collignon, des gens qui osent sortir le jazz de son contexte policé et institutionnalisé, comme l’ont fait les pionniers.

C’était une musique de révolte, de rébellion, d’émancipation, qui laisse un grand espace de liberté, et on pense que ça devrait le rester. On rend d’ailleurs régulièrement hommage à diverses figures protestataires qui nous semblent importantes.C’est notre combat de faire entendre ça sur des scènes rock, où le public est plus démonstratif, parce qu’on préfère largement un public qui saute et qui bouge à celui qui applaudit à chaque solo. Au final on n’aime pas les étiquettes, c’est peut-être cliché de dire ça mais ce qui nous importe c’est la scène, et faire voyager les gens.

Et sinon, des sons disponibles ? on peut vous écouter où, du live, des projets scéniques ?

Notre 2eme CD est dispo a l’achat et en écoute intégrale sur notre bandcamp mais vous pouvez vous le procurer sur notre site et bien sûr à nos concerts, ou télécharger librement Molodoï (Opening) et Lucky Curtis. Sinon il y a plein de sons et de vidéos sur nos chaînes Youtube et Dailymotion. On a pas mal joué à Strasbourg (dont la résidence au Mudd Club que nous continuons en 2014) mais maintenant notre but est vraiment de nous exporter, en France et au-delà.

Quelle est votre vision sur l’avenir du groupe, vos projets ?

Nous sommes en pleine préparation d’une tournée d’un mois au Burkina Faso pour l’année prochaine, et également de la BO d’un film qui sera réalisé en Allemagne (et dont la sortie sera accompagnée d’une tournée). Plusieurs projets de clips sont en cours. Bien sûr, nous ne nous arrêtons jamais de composer, dans l’optique d’enregistrer un 3eme CD. Le milieu artistique français est très compliqué. C’est difficile de taper dans l’œil d’un label quand on joue une musique qui n’est pas clairement étiquetée.

Bien sûr, il y a énormément de labels indépendants, mais la plupart choisissent quand même de donner une direction précise à leur catalogue. De plus, certains acceptent ce parti pris de l’éclectisme mais il ne nous est pas facile d’en trouver un qui nous corresponde ; étant donné que nous avons toujours fonctionné en autoproduction de A à Z, il nous tient à cœur de garder notre liberté sur tout le processus de création, même si nous ne sommes bien entendu pas fermés aux propositions de chacun. En effet, cette démarche est une valeur importante de notre groupe : la musique, les pochettes, les vidéos, le site internet ont tous été créés de nos propres mains.

Une autre facette de notre philosophie est de nous inscrire dans une démarche alternative et revendicative, c’est pourquoi on a mis notre premier CD à prix libre. On préfère largement l’idée de la diffusion à celle du profit. Pour tourner c’est un autre problème : le mot « jazz » fait peur, et le challenge est d’autant plus important pour nous car nous avons vocation à nous produire sur des scènes dites actuelles. Encore une fois, nous pensons que c’est vraiment en concert que l’on peut comprendre l’énergie de notre musique, que nous envoyons avec rage et passion.

De bien belles valeurs que vous défendez superbement.
Merci les gars !

A bientôt, Merci Adn !

In Time Jazz Site Officiel
En écoute
En téléchargement libre
Sur Facebook
Sur Youtube
Sur Dailymotion
Fais Découvrir TON SON

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mentions Fécales - Contact - Flux RSS - - Site réalisé par Webga