FDTS#2 O’styl du HipHop taillé pour le live !

par Babel

AdnMusicProd s’associe avec Fais Découvrir Ton Son pour vous livrer régulièrement des interviews d’artistes indés !

Initialement ils devaient être les premiers interviewés dans nos colonnes dans le cadre de notre partenariat avec Fais Découvrir Ton Son (cf. lien pour infos), leurs réponses étant arrivés un peu tard pour cause de planning chargé, il seront finalement les seconds a subir notre interrogatoire en règle !

Let’s Go !

Dotés d’un MC à la plume affutée, O’STYL se caractérise par de lourdes lignes de basse Hip-Hop et un guitariste mystique au toucher éclectique. Loin du rap gangsta français qui irrigue nos ondes depuis des années, O’STYL se détourne de l’égotrip et prône la tolérance et l’ouverture sans naïveté tout en dénonçant les problèmes réels du monde actuel.

Salut O’styl !

Salut !

En quelques mots, pouvez vous nous parler de vos premiers pas dans le monde de la musique ? Qu’est ce qui vous a motivé à faire de la musique ?

Le groupe de hiphop alternatif O’STYL, ce sont les univers distincts de ses 4 membres qui trouvent leur cohésion autour de la thématique "organique". Polo à voulu commencer la basse tout petit en écoutant les lignes de vocal beat bass d’un groupe de Soul Accapella. Yas a tâté la guitare à 12 ans, en écoutant du Hendrix en boucle. Jerem faisait de la percu sur tout ce qu’il trouvait chez ses parents étant gamin, alors il a commencé la batterie d’un commun accord à 7 ans. Perso, j’ai commencé à écrire des textes pour moi, plutôt des sortes de poèmes. En parallèle j’écoutais déjà pas mal de Rap et de Reggae à l’époque, et donc ça m’a donné envie de structurer mes écrits, je devais avoir 12 ans à l’époque. Les motivations individuelles je ne le connais pas, on a juste à l’heure actuelle l’ambition de continuer à bien bosser notre projet musical ensemble, et de jouer le plus plus possible en live.

Quels sont vos premiers contacts dans le milieu ? premières scènes, premiers enregistrements, bref c’est quoi votre parcours ?

Premiers pas, premiers contacts ; avec Polo et Jerem, on a monté un groupe bien complet composé de 9 musiciens, avec des cuivres, piano, Dj ect... qui s’appelait "The SoulFlat Fondation", avec qui on faisait du Hiphop Funk. Entre 2009 et 2011, on a du faire une trentaine de shows. On a eu du mal à faire tourner un groupe avec autant de musiciens, pas qu’on ne le voulait pas mais il est difficile d’avoir des scènes appropriées quand on est une formation toute fraiche. Polo a donc proposé à Jerem et moi-même de monter un nouveau projet plus concis avec une base lourde, c’est à dire juste un power trio Guitare / Basse / Batterie et un Mc. C’est là qu’on a commencé à bosser avec Yas, qui était déjà un pote depuis quelques temps.

Parlons un peu de vos influences musicales ?

Comme je le disais au début, les influences du groupes sont hyper larges. Chacun a son monde à lui, ses influences, ses préférences. Polo s’inspire aussi bien des lignes de basses de James Brown, que de celles de Rage Against The Machine. Jerem ne jurait que par la violence des tracks des Who et, paradoxalement, par la finesse des arrangements de Curtis Mayfield. La B.O. de la vie diurne de Yas est cadencée par les rythmes ternaires du jazz instrumental ; alors que le soir il s’oriente sur des phases plus planantes, ambiance Pink Floyd. J’ai été influencé par des Mcs comme Fabe, Kery James, Rocé... mais j’ai aussi écouté du Reggae, du Ska, du rock... et aussi plein d’autres trucs ! Globalement, on a tous les 4 des influences Hip-hop français / U.S. qui fusent dans tous les sens. De Jurassic 5 aux Roots, IAM à Oxmo Puccino, en passant par les Fugees ou encore Milk Coffee and Sugar.

Et sinon, des sons disponibles ? on peut vous écouter où, du live, des projets scéniques ?

Des sons disponibles, carrément. A partir du 12 septembre 2013, tu peux te procurer notre premier EP éponyme 6 titres chez pas mal de disquaires indés, ou le commander via notre site www.ostyl.com, en digital ou en numérique. On a fait pas mal de radios, je ne saurai pas toutes les nommer ! On bosse souvent en résidence pour parfaire le show. Là, on part sur une petite tournée nationale et auto-gérée du 15 septembre jusque début novembre, ensuite on bossera sur le 2nd EP, à paraitre en 2014.

Quelle est votre vision sur l’avenir du groupe, vos projets, indépendance ou signature en maison de disques ?

L’avenir du groupe ? "Demain C’est Loin". L’indépendance, c’est la liberté : d’expression, de création, d’organisation de nos périodes pleines et creuses. On a bossé comme on l’entendait sur le graphisme de notre EP par exemple, on est adepte du beau produit fini, du packaging qui tue. Mais ça à un prix : on doit gérer en plus du reste tout le boulot de communication, management, booking, presse ... Et c’est dur. Signature, on en sait rien. Mais on aimerait quand même bosser assez rapidement avec un tourneur et un chargé des relations presse. On se sentirait mieux !

Merci les gars a bientôt !

Merci à vous !

LIENS :
Ostyl.com
O’styl sur Facebook
En écoute et téléchargement
En Vidéos
Sur Soundcloud
Fais Découvrir TON SON

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mentions Fécales - Contact - Flux RSS - - Site réalisé par Webga