FDTS#10 Ayenalem

par Babel

AdnMusicProd s’associe avec Fais Découvrir Ton Son pour vous livrer régulièrement des interviews d’artistes indés !
Ayenalem, « les Yeux du monde » en amharique, pose un regard alternatif sur le hip hop français, une vision musicalement nourrie par des voyages et influences contrastées.

Voilà plusieurs années que le quintet valdoisien traîne ses textes ciselés et railleurs sur des cadences et des mélodies qui trinquent avec le jazz, le rock, le dancehall ou encore les musiques africaines.
Leur musique recouvre les fondamentaux d’un hip hop chatoyant qui convoque les cinq sens : une expérience ultra sensorielle en compagnie d’un des groupes les plus prometteurs de la nouvelle scène hip hop française !

Salut Tisba (Ndlr : Beatmaker) !

Salut salut !

En quelques mots, parle nous de vos premiers pas dans le monde de la musique ? Qu’est ce qui vous a motivé à faire de la musique ?

Nous avons tous des parcours distincts :
* Lasta et Omega, les 2 chanteurs, ont fait partie d’un groupe de reggae du 95, Mendiani, autour des années 2003/2006 (à la louche). Ils viennent de ce milieu là, ont fait leurs armes à travers la culture du soundsystem, initiés par des anciens...ils ont fait une 50 aine de dates avec ce groupe et étaient bien identifiés dans le 95 à cette époque.
* MightyMaya (guitariste) et moi avons un parcours un peu plus classique de ’zikos’ : on a tous les deux commencé assez jeunes (je dirais tous les 2 vers 7-8 ans), lui la guitare et moi la trompette. On a fait nos classes et puis on a commencé à vouloir jouer avec des potes autour de 2002-2003, quand on était au lycée. On était dans le même lycée et potes, on a donc formé notre groupe Wedlocks à l’époque avec 5 autres potes, sorte d’auberge espagnole stylistique (un peu bordélique il faut le dire). On commençait déjà à bidouiller des trucs chacun de notre côté...
* BassMatt (bassiste) est plus un autodidacte. Je pourrais pas te dire à quel âge il a commencé, mais il a fait partie d’un paquet de groupes Groove / reggae-dancehall / "world" avant d’intégrer Ayenalem. Il était aussi bien identifié dans la nébuleuse Reggae du 95, participait fréquemment à des jam sessions etc.

Quant à ce qui nous a motivé pour faire de la musique...Je crois qu’il n’y a rien de rationnel ou de réfléchi là dedans... on monte pas un groupe ou on n’apprend pas à jouer de la guitare parce qu’on ambitionne d’être pro, on en joue tout le temps parce qu’on adore ça et ensuite notre niveau et notre passion pour la musique nous amènent -contre raison- à pousser le truc plus loin.
je pense que c’est purement ’sensoriel’ et passionnel ; c’est pas un choix, presque une nécessité...

Quel est votre parcours ? premières scènes, premiers enregistrements ?

Après la fin de notre groupe Wedlocks, j’ai commencé à travailler sérieusement mes prods, à monter un mini-studio chez moi. Dans le même temps, le groupe Mendiani se séparait. Lasta commençait à se pencher sur des textes plus rap que reggae/dancehall, et se mettait en quête de beats. C’est par un pote commun de la fac de st denis que nous nous sommes rencontrés, et le courant est bien passé direct. On a commencé a accumuler les sons ensemble, jusqu’à rentrer en studio chez nos potes de StreetRockaz pour ’formaliser’ tout ça ; on faisait aussi 2_3 scènes à droite à gauche. Un jour on est invités à jouer dans un squat (la petite roquette à paris), et on se dit qu’il faudrait enrichir notre formation. On commence donc à répéter avec Maya & Guillaume (qui faisaient partie de mon groupe au lycée) ainsi qu’Omega. On se rend compte avec le concert que ça fonctionne super bien, on décide que ce sera désormais la formation d’Ayenalem. On finalise tous nos premiers morceaux qui se trouvent sur notre premier album "Les Yeux du Monde". Ensuite le groupe prend du galon peu à peu sur scène, une identité se dégage et chacun trouve sa place dans le projet. Cette évolution se concrétise sur notre EP "En Attendant", entièrement autoproduit (enregistré, produit, arrangé etc. etc.)

Et si tu nous parlais de vos influences musicales ? Comment définis tu votre style ?

On dit qu’on fait du Hip-hop alternatif, parce que c’est toujours hyper dur de se trouver une "case" quand on essaye d’être un peu atypiques. On était pas dans le délire de s’inventer un genre comme certains l’ont fait, ça nous semblait un peu prétentieux...
Bon sinon on a tous des influences très variées, on peut dire que chacun a ses ’spécialités’ mais que c’est le goût du hip-hop qui nous rassemble. Mighty Maya est plus rock / pop / noise (Lennon, Radiohead, Portishead, Wu-Tang...), BassMatt plutôt grooves en tous genre / reggae, Lasta rap français, rap américain, reggae etc, Omega rap créole, reggae/dancehall, rap US..., quant à moi Jazz (plutôt free), électro, musiques africaines, brésilienne, grooves, musique psyché et bien sûr beaucoup de beatmakers et de hip-hop la plupart du temps US.

Et sinon, des sons disponibles ? on peut vous écouter où, du live, des projets scéniques ?

Nouvel opus "Amnésie Passagère" (featuring Rockin’ Squat & Lucky Peterson notamment) avec notre clip Guerriers Pacifistes
Dispo partout - sur notre site, sur Youtube, iTunes etc... On a fait 2 résidences récemment à l’Observatoire de Cergy et la Nef d’Angoulême, qui nous ont permis de bosser un spectacle live à fond et dans d’excellentes conditions. On est maintenant accompagnés d’un ingé son et d’un ingé lumières, ce qui permet de travailler un show avec du détail et ouvre le champ des possibilités.

Quelle est votre vision sur l’avenir du groupe ? indépendance ou signature maison de disques ?

Cette question est très vague...
Nous avons toujours fonctionné en autoprod. Ça permet de n’attendre rien de personne, d’être indépendants et très libres dans nos choix ; ça coûte presque rien aussi ! Ça requiert par contre d’être hyper motivé et quand même chauds techniquement, pour atteindre niveau son ce dont tu as envie. Nous avons tout fait nous mêmes, alors qu’aucun de nous n’est ingé son de formation...
Il est vrai qu’on est influencés par des artistes "libres", qui peu importe leur mode de fonctionnement, ont toujours manifesté une vraie intégrité artistique, un certain radicalisme dans les choix musicaux. C’est ce qui nous intéresse avant tout ; peu importe la manière (même si nous ne nous faisons pas d’illusions sur le monde du disque), notre objectif est d’affirmer toujours plus notre identité tout en essayant d’être entendus par le plus de gens. Aujourd’hui concrètement, ça nous intéresserait bien sûr d’être soutenu par une structure bien implantée, qui serait assez indé ou assez opé pour bien travailler notre projet ; certainement pas de signer avec une grosse boite histoire de, si c’est pour que le message véhiculé ne nous plaise pas et qu’on y laisse nos convictions.

Merci a bientôt !

Merci à vous !!

Ayenalem Site Officiel
En écoute
Sur Facebook
Sur Youtube
FDTS Site Officiel
Fais Découvrir TON SON

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mentions Fécales - Contact - Flux RSS - - Site réalisé par Webga